Grégoire et les Amis de Saint-Camille magasinent chez CSI

Comme il l’aime le répéter, Monsieur Ahongbonon, alias Grégoire, n’est ni médecin ni psychologue. Pourtant, depuis 30 ans, il lutte contre un phénomène répandu dans plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest : la dissimulation des malades mentaux dans les villages.


Épileptiques, dépressifs ou gravement malades, l’individu est considéré perdu car «envoûté». Grégoire explique que «ces hommes dont tout le monde a peur sont traités comme des déchets humains», oubliés ou laissés à eux-mêmes lorsqu’ils ne sont pas enchaînés quelque part dans le village.

Grégoire était un jeune Béninois, exposé tôt à ses propres fragilités, lorsqu’il décide avec son épouse de donner de l’eau et des vivres à ces oubliés. Rapidement, il met sur pied l’Association Saint-Camille-de-Lellis et ouvre, en 1994 à Bouaké, un centre d’accueil et de soins.

Depuis, il existe quatre centres d’accueil, un centre de traitement en toxicomanie, 27 centres relais en régions et trois centres de réinsertion où d’anciens patients apprennent un métier. Le but étant, quand cela est possible, de les réintégrer dans leur famille.

Pour mener à bien son projet, Grégoire a construit un réseau de différents partenaires européens et américains. CSI en fait partie depuis 2004. Plus d’une dizaine d’ententes de collaboration lui ont permis d’équiper deux pavillons de médecine et un autre Mère-enfants.

Aujourd’hui, Grégoire était chez CSI à Québec avec deux bénévoles québécois de l’Association des Amis de Saint-Camille. Le projet grandit et d’autres installations doivent le compléter notamment un bloc opératoire. Au de-là de l’élargissement des services médicaux, l’amélioration des infrastructures permettront aussi d’offrir des services payants à ceux qui peuvent les payer pour financer ceux dispensés aux plus défavorisés. Une manière pour Grégoire d’assurer la pérennité du projet qui donne un sens à sa vie depuis si longtemps.

CSI reçoit un don permettant l’achat de médicaments spécifiques contre la malaria et le trachome.

CSI reçoit un don permettant l’achat de médicaments spécifiques contre la malaria et le trachome.

L’équipe de Collaboration Santé Internationale (CSI) tient à remercier Mme Catherine Thériault pour le don de 1000 $ généreusement octroyé par le biais de son fonds philanthropique créé en 2018.

  Implication
En savoir plus
Louise Brassard : une collaboratrice d’exception

Louise Brassard : une collaboratrice d’exception

Infirmière et collaboratrice de longue date de Collaboration Santé Internationale (CSI), Louise Brassard détient une riche expérience en aide humanitaire notamment dans les pays en développement. Depuis 1970, son intérêt pour l’amélioration de l’accessibilité aux soins de populations culturellement différentes et moins nanties l’amène à effectuer des missions au Nunavik, en Côte d’Ivoire, au Gabon, au Burundi et à Haïti, pays où elle a contribué à l’ouverture de plusieurs centres de santé et hôpitaux.

  Implication
En savoir plus
CSI vous présente ses partenaires : La Fédération de Femmes pour la Paix et le Développement

CSI vous présente ses partenaires : La Fédération de Femmes pour la Paix et le Développement

Depuis 2002, la Fédération de Femmes pour la Paix et le Développement (FEPADE) intervient en faveur des droits des femmes dans deux régions de l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC), le Sud-Kivu et les rives du lac Tanganyika.

  Implication
En savoir plus

Appuyé par les ministères du Gouvernement du Québec

Membre de l'Association Québécoise des Organismes de Coopération Internationale (AQOCI)

Membre du Conseil Canadien pour la Coopération Internationale

Membre du Centre d'action bénévole de Québec

Membre de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Québec

1001, chemin de la Canardière
(Entrée au 1303 rue Conway)
Québec (Québec) G1J 5G5

Tél : (418) 522-6065
Téléc : (418) 522-5530
Courriel : csi@csiquebec.org

Collaboration Santé Internationale. Tous droits réservés. © 2019